lunedì 6 aprile 2015

Stromae: Carmen




Le nouveau clip de Stromae vient de sortir!
Dans son nouveau clip, "Carmen",  Stromae dénonce les dérives des réseaux sociaux en mettant en scène l'oiseau bleu, symbole de Twitter.
Ce morceau, inspiré du célébre extrait "L'amour est un oiseau rebelle" de l'opéra "Carmen" de Georges Bizet, se moque ouvertement de la place accordée aux réseaux sociaux dans nos vies. L'air et les paroles de l'opéra de Bizet servent de cadre pour  une réinterprétation parfaitement contemporaine et 2.0.
Le chanteur  explique sa vision des choses:"En 1875, G. Bizet comparait l'amour à un oiseau rebelle, 140 ans plus tard (et dans des messages de 140 caractères) l'amour est un oiseau bleu."
Il s'agit d'un dessin animé qui met en scène ce que l'on pourrait appeler "tweetpocalypse" et qui dénonce l'influence des réseaux sociaux. On y voit le chanteur qui laisse son smartphone prendre de plus en plus de place dans son quotidien.


Paroles:

[Couplet 1]
L'amour est comme l'oiseau de Twitter
On est bleu de lui, seulement pour 48 heures
D'abord on s'affilie, ensuite on se follow

On en devient fêlé, et on finit solo
Prends garde à toi
Et à tous ceux qui vous like
Les sourires en plastique sont souvent des coups d’hashtag
Prends garde à toi
Ah les amis, les potes ou les followers

Vous faites erreur, vous avez juste la cote

[Refrain]
Prends garde à toi

Si tu t’aimes
Garde à moi
Si je m’aime
Garde à nous, garde à eux, garde à vous
Et puis chacun pour soi
Et c’est comme ça qu’on s’aime, s’aime, s’aime, s’aime
Comme ça consomme, somme, somme, somme, somme
Et c’est comme ça qu’on s’aime, s’aime, s’aime, s’aime
Comme ça consomme, somme, somme, somme, somme
Et c’est comme ça qu’on s’aime, s’aime, s’aime, s’aime
Comme ça consomme, somme, somme, somme, somme
Et c’est comme ça qu’on s’aime, s’aime, s’aime, s’aime
Comme ça consomme, somme, somme, somme, somme

[Couplet 2]
L’amour est enfant de la consommation

Il voudra toujours toujours toujours plus de choix
Voulez voulez-vous des sentiments tombés du camion?
L’offre et la demande pour unique et seule loi
Prends garde à toi
"Mais j’en connais déjà les dangers, moi

J’ai gardé mon ticket et, s’il le faut, j’vais l’échanger, moi
Prends garde à toi
Et, s’il le faut, j’irais m’venger moi

Cet oiseau d’malheur, j’le mets en cage
J’le fais chanter, moi"

[Refrain]

[Outro]
Un jour t’achètes, un jour tu aimes
Un jour tu jettes, mais un jour tu payes
Un jour tu verras, on s’aimera
Mais avant on crèvera tous, comme des rats